Créer mon blog M'identifier

Bienvenue chez Moi

Le 2 avril 2014, 01:35 dans Beauté 0

La vie est surprenante!!! Elle nous emmène en ballade à travers le monde. En douceur ou en force, elle nous enrichit d'expériences et de connaissances.

Bienvenue chez moi! Ce monde virtuel est le mien. Je t'invite à t'asseoir et à prendre un café. Installe toi confortablement car aujourd'hui c'est l'heure de notre rencontre.

Je me présente: Virginie, "blonde et gironde", épicurienne et sympathique.

Le destin a fait que nos vies se croisent. Ici je te raconte la mienne mais la vie sans partage n'est pas une vie. Donc en retour, dis moi ce que tu penses, ce que tu vis, ce que tu aimes ou tu n'aimes pas pour que chaque jour puisse compter.

A bientôt au détour d'un article, d'un commentaire ou d'une vidéo.

Bonne Visite

Une Fille Chouette

Et la dignité de la femme dans tout ça!!!!

Le 25 octobre 2013, 08:45 dans Beauté 0


 

Aujourd'hui je joue ma féministe en herbe pour pousser un coup gueule contre nous toutes!! Oui oui j'ai bien NOUS les filles.

J'ai vu ces dernières années une dégradation de l'image féminine, forçant de constater, que rien n'a vraiment changé en soixante ans.

D'une part avant de faire notre procès, je voulais mettre carte sur table avec vous. Je ne suis en aucun cas un exemple de bonne conduite ou de bonnes mœurs mais il me semble qu'il me reste un tant soit peu de dignité pour faire la morale.

Tout d'abord un petit retour en arrière sur des événements passés. La "libération de la femme". Je suis d'accord, nos grands-mères brûlant leurs soutifs sur la place publique en signe de protestation et hurlant leurs droits de participer à la vie active de leur pays, je trouve ça très courageux à leur époque. Puisque rappelons-le, elles ont gérés la France durant le Seconde Guerre Mondiale en allant travailler à l'usine et en faisant tourner l'économie pendant que les hommes étaient au front. Modifier et leur accorder une position sociale était la moindre des choses. De plus, je vous rappelle que les femmes ont vu leur droit de vote accorder qu'en 1944! Eh oui avant elles n'avaient pas leurs mots à dire sur la politique menée.

Quelques années plus tard, suite au choc pétrolier de 1973, la crise débarque en France. C’est la fin des trente glorieuses. Les usines commencent à fermer dans les années 80, la plupart des hommes se retrouvent au chômage. Les femmes entrent de plein pied dans la vie active pour aider le ménage à survivre. C'est la naissance de la  première génération de femme qui va travailler mais surtout faire carrière. Elles cotiseront leurs années d’annuités. La génération de maman.

L'argent du foyer étant apporté par les deux époux, la femme commence à s'émanciper de plus en plus et donne son avis sur le foyer (comme elle l’a toujours fait) mais aussi sur le monde extérieur.

Jusque-là rien d'anormal à vos yeux, si vous vouliez en connaître un peu plus sur l'évolution de la femme ces soixante dernières années c'est chose faite. Un petit récapitulatif ne faisait pas de mal. On constate bien que l'évolution s’est faite de manière naturelle et souvent par nécessité. C'est alors que j'en arrive à mon coup de gueule.

Ces dernières années, je constate que les filles on part vraiment en vrille!!!

Je vais être cash! Depuis quand montrer ses seins et son cul font que nous sommes des femmes libérées??? J'ai vu fleuri à la télévision notamment des reportages hallucinants où le rêve d'une fille était de devenir une porno star?! Une autre qui travaille dur pour être strip-teaseuse??? Des "télé-réalités" où les filles veulent faire carrière dans le lap dance. Une autre fille, siliconée version ballon de baudruche, devenir célèbre grâce à une expression des années 90 en critiquant une fille qui n'a pas de shampooing!!!! Super on est contente pour toi tu es devenue la star d'un jour pour donner un sens à ta vie. C'est un cauchemar ou quoi??? Des gamines de 13 ans habillées comme des grandes de 18-20 ans pour rester polie et on a appelé ça la mode "lolita". Les adultes se marrent et laissent faire de peur de ne pas s'entendre ou de se faire aimer de leurs enfants?? Mais qui impose l'autorité : les parents, où les gosses??? Les chanteuses ou actrices qui poussent de plus en plus dans la vulgarité pour faire ce satané "buzz". C'est comme on dit chez moi c'est "à qui mieux mieux". Les pubs hypersexués pour vendre du fromage. Du fromage!!!!!Elle lui lèche le doigt comme-ci elle n'avait pas bouffé depuis une semaine!!! C'est ça évolué dans un monde civilisé??? J'ai vu des féministes montraient leurs poitrines dans la rue pour se faire entendre, pour choquer, pour attirer l'attention sur elles...et la force des livres et de l'intelligence ne sont donc toujours pas reconnus pour nous les femmes? Venir habiller et charger d'arguments pour défendre une cause ce n'est pas possible pour nous les femmes, pour se faire entendre? Conscientisons nos actes !!

Nous sommes décidemment le sexe faible et je déplore de constater la tournure qu'on prit les choses, il me semble que ça n'ira pas en s'améliorant.

Finalement on régresse, ce n'est pas possible. On redevient des objets sexuels mais plus en mode "sois belle et tais-toi" mais "sois cochonne et montre-le". Où sont passés les valeurs et la morale, la dignité de soi et de son corps, la pudeur et l'élégance...

Mais jusqu'où sommes-nous capable d'aller sous prétexte de la liberté de la femme...

 

Bien à vous, Miss Elianavb

Les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus

Le 23 octobre 2013, 22:13 dans Beauté 0

 

femme homme Les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus

Moi si j'étais un homme... serais-je capitaine comme le chantait Diane Tell ?

 

Ma vie serait sûrement tellement différente. Je me vois un homme plein d'ambitions, avec des envies de changer le monde, de bâtir des empires, de brasser des millions pour faire fructifier mon affaire à laquelle je me dévouerai corps et âme. Je pourrais sauter dans le premier avion pour traverser la terre toute entière pour régler un conflit au Moyen-Orient comme un super héros. Puisque évidemment, je serai un homme riche ! Beau, intelligent et le charmeur de ces dames. Un gentleman à la tenue impeccable, au sourire ravageur et au regard de braise. 

 

Mes amis m’envieraient et mes ennemis me craindraient. J'aurais le pouvoir absolu sur tout ce que je toucherais et je serais l'unique maître de mon destin.

 

Je vous entends réfléchir en vous disant mais une femme peut le faire aussi ! Et je vous répondrais non avec un si ou oui avec un mais.

 

Franchement contextuellement, nous sommes en grande partie dans les pays occidentaux des femmes libérées (« être une femme libérée tu sais c'est pas si facile », merci Cookie Dingler pour ce bel hommage). Cependant, mettons-nous en situation pour mieux nous rendre compte des faits et de la difficulté pour une femme d'être un homme.

 

7h00 le réveil sonne.

Je pars de l'exemple d'une femme célibataire sans enfant parce que sinon ce n'est même plus de l'ordre du réalisable.

Le réveil :

Saut du lit les cheveux en vrac de la veille car soit il a fallu dîner et rentrer tard de ce rendez-vous d'affaire ou alors bosser jusqu'à pas d'heures pour clôturer ce maudit dossier qu'elle doit absolument présenter aujourd'hui en réunion.

Direction la salle de bain et c'est là que tout se gâte : 

- un homme = une douche de 5 minutes, rasage + coiffage 5 de plus, habillage encore 3, café 2 minutes= préparation 15 minutes top chrono

- une femme = une douche que j'accorde en 10 minutes (pour les cheveux, nous on utilise du shampoing, de l'après-shampoing il nous arrive de faire un soin  contrairement aux hommes qui utilisent le gel douche "pour tout" donc encore, 10 minutes je suis gentille), le coiffage 15 minutes (sèche-cheveux, faire la dernière coiffure tendance en mode tresse que tu refais 3 fois pour qu'elle soit "impeccable" pour signifier que tu es dans le coup, ou le brushing, etc – liste non exhaustive), le maquillage 10 minutes, l'habillage 15 minutes (parce que nos amis les hommes c'est un costume et basta, nous on doit choisir entre la jupe ou le pantalon, le t-shirt Zara ou le chemisier H&M et surtout trouver la bonne paire de chaussures qui ira avec la tenue), le petit-déjeuner 10 minutes (n'est-ce pas le repas le plus important de la journée ? Et en bonne élève, il ne faut surtout pas manger n'importe quoi). Tout ça nous donne un total de préparation d' 1h00. 

Conclusion, une femme a déjà 45 minutes de retard sur un homme rien que pour débuter sa journée.

Deuxième conclusion : un homme dort 45 minutes de plus qu'une femme  

 

Le transport :

- un homme avec ses mocassins, tout plats et tout confortables, trotte à travers les rues, prend le bus ou le métro ou encore prend tranquillement sa voiture (la dernière grosse bagnole à la mode pour frimer) tranquillement jusqu'au bureau.

- une femme assortie à ses talons (aiguilles, carrés, compensés,... bref il lui faut un talon pour avoir la classe) commence par affronter la jungle urbaine et doit composer entre les trous des bouches d'aération, les graviers, les pavés (bref tout revêtement qui ne soit pas du goudron bien lisse), doit faire attention s’il pleut, s’il vente, s’il neige (toutes intempéries qui pourraient ruiner ses 15 minutes de coiffage), fataliste elle court après un taxi (qui lui coûtera souvent, en plus des  20 euros, un regard lubrique du chauffeur de taxi sur ses jambes dénudées dans le cas ou elle ait choisi la jupe). Bref le stress total et il n'est pas encore 9h00.

Conclusion, vive les dictas de la mode !

 

Le boulot :

- un homme sert la main de ses collègues en quatrième vitesse, reprend un café avec un bonjour vite fait à tout le monde et va directement dans son bureau = 5 minutes

- une femme doit faire une bise à toutes les personnes qu'elles croisent et qu'elle connaît. Eh oui, car dans l'univers des femmes, si tu ne fais pas la bise, c'est que tu fais la gueule ou que ça ne va pas donc tes "chères" collègues n'oublieront pas de te faire remarquer avec attention que tu n’as pas pris la peine de leur faire la bise ce matin. C'est donc parti pour le marathon des bisous ! Puis elle prend un café à la machine et fait semblant de s'intéresser à la vie de famille de ses "chères" collègues. Arrivée dans son bureau = 20 minutes

Conclusion, 15 minutes de différence entre un homme et une femme.

 

La journée : 

- un homme dirige son équipe d'une main de maître avec fermeté et exigence mais avec ce côté accessible qui le rend sympathique.

-une femme qui fait exactement la même chose est décrite comme une arriviste, une salope mal baisée et sans cœur qui est frustrée dans sa vie de femme ayant un besoin d'asseoir son autorité pour obtenir un minimum de respect. Son côté gentil ? C'est de l'hypocrisie ! Sa facilité d'élocution ? De l’esbroufe ! Sa capacité à intégrer des valeurs humaines là où il n'y en a pas ? Du marketing !

Conclusion éreintante cette journée pour une femme.

 

L'after work :

- un homme va boire un verre entre mecs, s'esclaffe et rit à gorge déployée, en matant et en faisant des réflexions à la moindre fille qui aura le malheur de passer sous leurs nez. Bien gai et détendu, il rentre satisfait de sa journée en jetant ses chaussures sur le sol, déboutonnant sa chemise et ouvre une énième bouteille de bière en zappant devant la télé. Il se réchauffe le plat que maman lui a laissé dans son four après avoir passé la serpillière dans son appart'.

- une femme acceptera une fois sur dix d'aller boire un verre de peur de passer pour une femme aux mœurs légères et d'être emmerdée par cette bande de cons au comptoir qui traitent les femmes comme des bouts de viande. Elle rentre chez elle le plus souvent car elle a mal aux pieds avec ses p... de chaussures à talons. Elle se prépare sa soupe en brique individuelle qu'elle fait chauffer au four micro-ondes, met son pyjama en pilou pilou et profite des démonstrations débordantes d'amour de son chat/chien qui seront les seules marques d'affection qu'elle aura eues de la journée).

Conclusion : les hommes sont trop chouchoutés par leur mère !

 

Le coucher :

- un homme se couche l'esprit léger, repu d'une journée bien accomplie, s'endort la tête à peine posée sur l'oreiller, tout va bien.

- une femme regarde les minutes défiler sur son radio-réveil, frustrée d'une journée difficile et exténuante, ressassant le fait que c'est encore une nuit où elle s'endort seule. 

Conclusion jeter ce radio-réveil !

 

Bon d'accord, cet exemple est rempli de clichés et j'exagère un peu le trait mais fatalement, il y a une part de vérité dans ce que je décris. Malgré une libération de la femme, nous sommes encore bien loin de l'égalité parfaite. Cependant, au risque de m'attirer les foudres de certaines personnes, je trouve que les femmes sont incontestablement remplies de valeurs, d'émotions et de sensibilité qui les rendent exceptionnelles et si différentes des hommes.

 

Quelque part, pour de nombreuses situations, on a quand même plus de mérite… vous ne trouvez pas ?

 

 

 

Voir la suite ≫